FR | EN

L'HOPITAL (ICR)

L'Institut de Chirurgie Plastique et Reconstructive (ICR), à Abidjan en Côte d'Ivoire, est un hôpital chirurgicale spécialisée en fonction depuis 2002. Il est le fruit d'une réflexion entre le Prof. Henri Asse et le Dr. Patrick Meredith. Ensemble ils ont conçu un établissement moderne, qui répond aux exigences de cette chirurgie spécifique, et en ont assumé le financement.
Le Prof. Asse en est le directeur et en a concrétisé le développement. Il a réfléchi et dessiné les plans, trouvé le terrain, mis en œuvre et surveillé les travaux. Le Dr. Meredith en est l'instigateur. Leurs fonds privés ont permis l'achat du terrain et le début des travaux ; les actions sociales organisées ont permis l'acheminement, depuis la Suisse, de matériel médical " lourd ", tel que lits, table d'opération et stérilisateurs. Ils créent, fin 2000 la Fondation Meredith pour participer au développement de la clinique, au financement des premiers salaires, à l'éducation du personnel et à l'extension de la spécialité dans les pays limitrophes.

La clinique est implantée sur un terrain de 5326 m2, situé dans une nouvelle zone d'extension de la riviera abidjanaise ( Riviera III). Sur un plateau proche du Golf Club d'Abidjan, elle jouit d'une vue étendue sur la lagune. Le centre-ville d'Abidjan et l'Aéroport International de Côte d'Ivoire sont à moins d'une heure de route.

Structure

Le bâtiment est composé de trois pavillons juxtaposés sur un seul niveau. Les fondations et la dalle du toit ( ainsi que les connections pour l'électricité, l'eau, les égouts, etc) ont été conçues de façon à permettre une extension en hauteur et en surface.

Le bâtiment forme un T orienté nord-sud, de manière à protéger les chambres et le bloc opératoire des rayons du soleil. Le bâtiment se développe sur une superficie de 1196 m2, abritant 10 secteurs d'activité :

1. Bloc opératoire
2. Hôpital de jour
3. Consultations
4. Urgences
5. Hospitalisation
6. Radiologie
7. Pharmacie
8. Laboratoire
9. Administration
10. Services annexes ( stérilisation, buanderie)

Les travaux ont été exécutés selon les règles architecturales normalisées :
- normes françaises de la classe P
- cahiers des prescriptions techniques générales du Centre Scientifique du Bâtiment (CSTB)
- documents techniques unifiés
- normes Sécurel de Côte d'Ivoire

Développement de l'activité médicale

L'activité de l'hôpital se développe par paliers sur 5 ans. La priorité est donnée au haut niveau de soins dont doivent bénéficier les patients, principalement les enfant atteint d'ulcère de Buruli et leurs séquelles. Pour ce faire le personnel, infirmier et médical, à été formé dans la spécificité de la chirurgie réparatrice et de chirurgie de la main. Au début une équipe restreinte à été formée pour faire fonctionner un hôpital de jour. Puis après un an les activités hospitalières avec séjours prolongés ont pu être démarrées.

A long terme l'accent sera porté sur la création du réseau de centres de chirurgie réparatrice et chirurgie de la main en Afrique de l'ouest, sur le modèle de l'hôpital à Abidjan et avec l'appui de ses collaborateurs.

En résumé les phases principales du développement ont été :

a) 1ère année : Mise en route : - bloc opératoire et salle de réveil fonctionnels
- accueil ambulatoire et Hôpital de Jour
- une chambre d'observation à deux lits

b) 2ème – 5ème années : Développement hospitalisation :
- 6 lits (2è –3è années)
- 12 lits (4è – 5è années)
Développement d'un "SOS MAIN"
Organisation d'un Congrès Scientifique International

c) 5ème – 10ème années: Augmentation capacité d'accueil:
- agrandir 10 –16 lits

d) plus de 10 ans : Création d'antennes de soins en Côte d'Ivoire
Collaboration et extension dans les pays limitrophes
Nous sommes dans la 10ême année d'exploitation de l'ICR !